Mots-clés

Au petit matin, mon estomac fait un micmac pas possible pour un caprice de fille. Le temps d’un jus d’orange, l’appel remonte au cerveau pour se fait sentir plus sonore. Il veut du chocolat, du cassis et un truc multigraines qui cloue le bec aux petits. Dans le frigo, il y a tout. Mieux que Mary Poppins et son sac magique sans fond. Je suis ma propre mère et me bichonne comme si j’étais ma propre fille. C’est dire. Hop ! des œufs de l’AMAP à laisser reposer à température ambiante pendant que je rêve à ma recette et à mes vacances chez des amis belges.

Pour un gâteau de 4-6 personnes


Ingrédients

100 g de farines mélangées (riz 50%, millet 20%, sarrasin 30%)

50 g de graines de sésame à mixer au blinder

40 g de sucre blond ou brun

40 g de raisins secs de Sultanine

40 g de chocolat pâtissier concassé (teneur 54% en cacao)

1 pincée de bicarbonate de soude en guise de levure avec 1 goutte de citron ou de vinaigre pour activer l’ingrédient ami des ventres fragiles

2 œufs à séparer et faire monter les blancs en neige avec 1 goutte de citron et 1 pointe de gros sel

40 ml d’huile d’olive douce

100 ml de jus de cassis

Préparation

Préchauffer le four à 180°C. Préparer le moule à manqué (20-22 cm de diamètre) en le huilant puis en le farinant légèrement.

Dans le saladier, verser et mélanger tous les ingrédients dits secs. C’est-à-dire : les farines, le sésame en poudre, le sucre, le raisin sec, le chocolat passé rapide au couteau sans goûter une fois sur deux ce qui doit atterrir dans le plat.

Dans l’autre saladier, verser et mélanger les ingrédients dits liquides. Ce qui signifie : les jaunes d’œuf, l’huile d’olive et le jus de cassis.

Dans le dernier saladier, c’est au tour des blancs d’œuf, du citron et du sel de passer sous le batteur. Le temps que l’émulsion prenne, rester au niveau I. Dès que la prise se fait, passer au niveau II jusqu’à obtenir des blancs bien fermes.

Dans le premier saladier, verser le mélange liquide et les blancs en neige. Ajouter le bicarbonate et le citron avant de mélanger délicatement en soulevant avec une cuillère ou une spatule assez large pour ne pas casser les blancs en neige.

Verser, la préparation dans le moule. Mettre au four pour 30 minutes. Éteindre le four et l’ouvrir 5 minutes en glissant le manche d’une cuillère en bois pour que le gâteau levé ne redescende pas. Pour l’aider à refroidir, poser le moule dans un peu d’eau froide. Le fond en plus de refroidir va se rétracter légèrement et faciliter le démoulage. Ne pas oublier de mettre une assiette au-dessus du moule et de tourner le moule vers l’extérieur et non vers soi. Pour une tarte tatin, cela peut être terrible.

Tout beau tout bon, le Cassis and Chocolate Cake se savoure nature avec un jus de fruits ou accompagné d’une crème dessert. Au goûter tout de suite, on se fait une grosse part ! Au petit-déjeuner le lendemain, on se les fait plus fines pour en apprécier les saveurs sur toutes les papilles.

La variante idéale maintenant que la récolte nouvelle arrive à grand pas est de mettre de la noisette au lieu du sésame, et de s’en mettre plein jusque-là pour un gâteau à deux étages et sa crème pâtissière chocolat-rhum-cassis. Mais là, c’est interdit au petit bec.

Good Time and Great Cook Holidays !!

Publicités